1. Accueil
  2. Blog
  3. Les vélos vintage ont la côte

Les vélos vintage ont la côte

De la décoration, à la maroquinerie, jusqu’aux vélos, vous n’avez pas pu passer à côté de cette tendance. Le mot vintage est sur toutes les bouches et est utilisé à toutes les sauces. Mais savez-vous vraiment d’où vient cette expression et ce qu’elle signifie ? « Vintage » désigne à la base « le millésime » en oenologie. Rien à voir avec l’utilisation qu’on lui connaît depuis quelques années… C’est depuis les années 80 qu’on lui attribue un sens proche de celui de « rétro » mais sa définition réelle est celle d’un objet de qualité, datant de l’époque où il a été créé. Intéressant non ? Aujourd’hui le vintage est devenu un art de vivre. D’abord très répandu dans l’univers de la mode, il s’étend rapidement à d’autres catégories d’objets : la déco, l’automobile et celle qui nous intéresse, les vélos.

Les amoureux de vélos vintage se font de plus en plus nombreux en France et aux 4 coins de l’Europe. Découvrons comment cette tendance à la sonorité anglo-saxonne a poussé les fabricants et les marques à créer de nouveaux modèles largement inspirés des modèles célèbres il y a plusieurs décennies.

Rétro, vintage… Quelle différence ?

Il est parfois difficile de distinguer les différences entre ces concepts. Petit rappel avant de commencer ; le terme rétro désigne les objets appartenant à la première moitié du 20ème siècle. Le vintage se rapporte lui, aux années 1950 à 1980 (et parfois même jusqu’aux années 90). L’expression néo-rétro pour sa part, fait référence aux objets modernes d’inspiration vintage. Même si c’est un abus de langage, c’est le terme « vintage » qui est le plus largement utilisé lorsqu’on parle d’un objet inspiré d’une autre époque.

Comme nous vous le disions, le vélo n’a pas échappé à cette grande tendance populaire. Il est de plus en plus courant de voir au coin de la rue ou de l’autre côté de la route, des personnes roulant fièrement sur des nouveaux vélos inspirés des années 50 ou même sur des vélos datant de plusieurs années, qui ont été rafistolés. Entre les fixies (qui étaient à l’origine utilisés par les coursiers new-yorkais pour des raisons pratiques) ou les Beach Cruisers qu’on ne présente plus, il est loin le temps où le paysage urbain était surpeuplé de vélos massmarket, sans histoire et sans saveur.

Au-delà d’être un simple moyen de transport, les vélos vintage véhiculent un message à la fois nostalgique et tendance. Ils transportent avec eux une vraie charge émotionnelle, que les cyclistes recherchent de plus en plus. Les consommateurs veulent acheter des objets qui ont du sens et qui dureront dans le temps. C’est notamment en ce sens que les vélos vintage se rapprochent de véritables « vélos de collection » qui possèdent une vraie valeur et que l’on veut garder le plus longtemps possible.

Il faut d’abord bien distinguer les vélos véritablement anciens (qui ont été fabriqués il y a plusieurs années) et les vélos modernes à l’allure vintage, directement inspirés de ces vélos anciens. Ces « nouveaux vélos » reprennent donc tout naturellement les codes des vélos populaires lors des années 40, 50 ou encore 60, et le Beach Cruiser en est le parfait exemple.

Les consommateurs sont à la recherche d’authenticité ; les anciennes générations cherchent à revenir aux sources, c’est le phénomène du « c’était mieux avant » et les jeunes générations veulent consommer différemment et se détachent de plus en plus des produits et marques « grand public » où tout se ressemble. La tendance vintage permet aux usagers de se tourner vers de véritables vélos anciens à restaurer, ou bien vers des modèles plus récents, améliorés et à personnaliser.

Les fabricants de vélo ont tout à fait compris ce qu’attendait cette nouvelle génération de cyclistes. Un vélo qui possède à la fois le charme à l’ancienne mais également tous les avantages techniques des vélos d’aujourd’hui.

Les codes du vélo vintage

Ces vélos sont reconnaissables par plusieurs choses, notamment le cintre, le cadre, les selleries, les pneus et les accessoires originaux.

Le cintre est un élément très différenciateur des vélos vintage en comparaison aux autres vélos plus « classiques ». Ils sont souvent dotés d’une forme singulière, très arrondie, appelée communément « moustache ». Outre l’aspect esthétique, l’orientation de cette forme de cintre permet de s’adapter aux conduites plus sportives (vers le bas) ou plutôt urbaines (vers le haut). Sur les cintres des Beach Cruisers par exemple, on retrouve souvent des accessoires telles que des poignées en cuir ou des rubans pour les plus originaux. Certains fabricants puristes se permettent même d’opter pour des leviers de freins inversés.

Le cadre des anciens vélos permettait lui de supporter un garde-boue, il était aussi généralement équipé de freins à étrier long. On remarque également que le levier de vitesse était monté sur le cadre et non sur le guidon.

Tous les vélos vintage (ou presque) sont équipés de selles en cuir ou simili cuir, et sont souvent assez larges, en rappel aux sièges des motos chopper. Ces selles sont notamment très appréciées pour leur confort et leur aspect haut de gamme. À l’époque, pas de synthétique! Le cuir est la matière incontournable, que ce soit pour la selle, les poignées ou même la sangle de transport. Aujourd’hui les marques proposent donc de nombreux accessoires en cuir de qualité pour que votre vélo devienne un véritable objet de collection.

Ce n’est pas un secret, les pneus des vélos vintage sont plutôt larges, d’où le terme « Balloon bike » ils possèdaient généralement des flancs de couleur beige, blanche ou ivoire.

Un vélo vintage c’est aussi et surtout, un vélo qui vit et qui vous ressemble. Si vous souhaitez vous en offrir un c’est probablement autant pour les sensations qu’il vous fera ressentir que pour les balades que vous allez pouvoir faire. Même si son design se suffit amplement à lui-même, le vélo vintage gagne en popularité car il peut être accessoirisé d’un tas de manières différentes. Pour avoir un vrai vélo qui rappelle une ancienne époque, il faut les accessoires qui vont avec. On pense directement à la lampe ronde chromée qui se fixe sur le guidon ou encore au panier en rotin qui permet de transporter quelques affaires. Un vélo vintage digne de ce nom est souvent également doté d’une sonnette mécanique en aluminium, de quoi se sentir transporter sur les routes de Los Angelès dans les années 40.

Une tendance internationale apparue dans les années 2020…

Nous sommes maintenant bien habitués aux grands rassemblements autour de la tendance vintage ; que ce soit pour les motos (Manse Classic Festival, Royal Classic…) ou dans la mode avec le Grand Marché de la Mode Vintage à Lyon. Depuis une dizaine d’années, les rassemblements autour des vélos vintage fleurissent également un peu partout. Un des plus connus « L’Eroica » a lieu en Italie chaque année. Ces évènements rassemblent presque uniquement des passionnés, tous habillés à la mode rétro. Que ce soit à Amsterdam, à Paris ou en Toscane, tous défilent fièrement en chevauchant leur vélo datant du 20ème siècle. On y ressent une vraie nostalgie et on y retrouve des amoureux de vélos vintage de tout âge ! Ces rassemblements contribuent à faire grandir la culture vintage et sont portés par deux types de personnes : d’un côté des jeunes un peu hipster qui souhaitent aller contre tous les standards imposés par la société actuelle et se tourner vers d’autres alternatives de consommation. Ils privilégient les créateurs de vélos atypiques ou les modèles de seconde-main, plutôt que les modèles « grand public » issus de la mondialisation. De l’autre côté, on retrouve une génération un peu plus âgée qui souhaite se rappeler les souvenirs de la belle époque. Ces deux générations échangent et se rencontrent pour partager leur passion un peu partout en Europe et notamment à Londres, devenue un véritable emblème de la culture urbaine vintage dans le monde du vélo.

… qui participe à l’essor du vélo partout dans le monde !

Depuis quelques années le gouvernement met en place des mesures nécessaires pour encourager l’utilisation du vélo dans nos villes : aides pour financer l’achat d’un vélo, aménagement de pistes cyclables un peu partout, un code de la route un peu plus bike-friendly… Ces mesures donnent des résultats assez encourageants, mais ne sont pas suffisantes. Elles sont très utiles pour convaincre une partie de la population à adopter le vélo électrique ou urbain au quotidien, mais une autre partie des usagers a besoin de quelque chose de supplémentaire. Et ce quelque chose, c’est cette valeur ajoutée intangible qu’offre le vélo vintage et qui peut les faire chavirer. La culture bobo est maintenant hyper présente dans les villes : aller au marché acheter ses légumes bio, se rendre à la petite épicerie locale, aller chiner dans les friperies…. sont autant d’habitudes qui sont maintenant très communes et ancrées chez la jeune génération. Se balader sur son vélo vintage en fait maintenant partie. Le vélo est de plus en plus répandu certes, mais lorsqu’il est vintage, il fait fureur ! Et ça, les marques l’ont bien compris. Dans les boutiques, les magazines, les pubs… le vélo vintage devient un accessoire à part entière. Il constitue un nouveau lifestyle, emblème de la slow-life, une nouvelle manière de vivre et de consommer, plus responsable.. et plus stylée. Alors oui, ce regain d’intérêt pour le vélo peut paraître surfait mais il fait ses preuves. Comme la mode, le vélo traverse les âges et effectue quelques retours en arrière pour mieux triompher. C’est ainsi qu’aujourd’hui on voit dans de nombres villes, des hommes et des femmes allant au travail ou se baladant sur leur Beach Cruiser. Même les plus jeunes ont maintenant des vélos aux inspirations vintage ! On chevauche son vélo et avec, les codes de cette époque rétro qui inspire tant.

Et le prix dans tout ça ?

Les nouveaux vélos vintage coûtent en général un peu plus cher que la moyenne, tout d’abord car ils sont en plein essor, mais aussi car ce sont des vélos souvent haut-de-gamme. La création et le processus de fabrication de ces modèles n’ont rien à voir avec ceux des grandes chaines de distribution, et le prix est donc forcément plus élevé.

En ce qui concerne les vélos d’époque, certains se vendent littéralement à prix d’or. Mais il est toujours possible de dénicher des pépites dans de petites boutiques ou lors de vide-greniers et autres brocantes, qui regorgent de trésors vintage.

Garder le meilleur du passé et réinviter le présent

La tendance des vélos vintage a poussé les fabricants à innover en créant des vélos au look d’époque mais qui soient irréprochables en termes de confort et de sécurité. Matériaux plus légers, nouveau système de freinage, éclairage, ou encore amélioration des systèmes de vitesse, on ne compte plus les nouveautés dont sont dotées les vélos modernes. Les marques s’attellent donc à donner vie à des nouveaux vélos qui reprennent les codes du 20ème siècle, en y ajoutant toute l’innovation de ces dernières années. Tous ces progrès ne font qu’augmenter l’attrait des usagers pour ces vélos au look vintage. Ils n’ont maintenant plus à choisir entre le design et la technicité. Ils peuvent rouler avec style, sur une machine qui leur ressemble, sans compromis.

C’est au milieu de cette grande tendance des vélos vintage et de l’avènement des vélos électriques que de nouveaux modèles atypiques font leur apparition dans le monde du vélo. Il n’y a plus que les vélos urbains ou les VTT qui sont électriques, le vélo vintage y a aussi le droit aussi. Que ce soit grâce à un kit de motorisation ou en version moteur intégré, les vélos vintage se dévoilent maintenant dans leur version électrique. Si les vélos vintage s’adaptent aussi bien aux innovations modernes, il y a fort à parier que ces modèles ont encore de beaux jours devant eux…

Plus que jamais, les vélos vintage ont la côte et les fabricants font face à un véritable challenge : respecter les critères d’antan pour transmettre des émotions et l’histoire de ces vélos, tout en y ajoutant des détails modernes pratiques, sécuritaires et efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Menu